Vivre sa grossesse en yoga à Nancy

Yoga prénatal : 7 bonnes façons de préparer votre corps et votre esprit à la naissance

24 juin 2016 , In: Yoga prénatal , With: No Comments
0

J’ai lu récemment un article en anglais formidable d’une professeur de yoga prénatal. Je me suis profondément reconnue dans tout ce qu’elle écrivait sur les bienfaits du yoga prénatal pendant la grossesse et sur son expérience en tant que professeur de yoga prénatal.
Même si mes cours de yoga prénatal sont à Nancy et non pas aux Etats-Unis 😉 , j’avais envie de partager avec vous ce texte qui résume très bien tous les avantages de pratiquer du yoga quand on est une future maman.

1. Apprendre à respirer pour s’apaiser et gérer la douleur

Beaucoup des futures mamans qui sont venues à mes cours de yoga prénatal m’ont dit la même chose « Au moment d’accoucher, j’ai oublié tout ce que j’avais vu pendant les cours de préparation à la naissance. En revanche, je me suis souvenue des techniques de respiration apprises en yoga prénatal, et cela m’a profondément aidée pendant mon accouchement ». Cela s’explique simplement : lorsque vous pratiquez une respiration lente et profonde régulièrement, (ce que l’on fait pendant les cours de yoga prénatal), cela devient quelque chose que vous vous mettez à pratiquer naturellement sans même y penser

2. Accepter l’inconfort

En pratiquant le yoga prénatal, vous allez souvent vous retrouver dans des positions inconfortables. Vous trouverez certaines juste un petit peu pénible, et d’autres plus intenses vous donneront envie de changer de posture aussi vite que possible.
On peut comparer l’accouchement à une posture de yoga très intense et très inconfortable.
Mais si vous avez eu une bonne professeur de yoga prénatal, elle vous aura appris à comment faire face à ces moments d’inconforts : en comprenant qu’ils ne sont que temporaires et en vous faisant ressentir que vous pouvez supporter bien plus d’inconfort que ce que vous auriez jamais pu imaginer.
Même si vous ne prévoyez pas un accouchement sans péridurale, cette pratique vous aidera profondément à faire face aux différents inconforts de la grossesse.

3. Aider son enfant à se placer dans une position optimale pour la naissance

De nombreuses positions de yoga prénatal, comme le « chien tête en bas » ou « Chat Vache » contribuent à faire bouger votre bébé dans une position tête en bas pour une naissance facilitée

4. Faire avancer son bébé vers la naissance

Si votre bébé est positionné avec la tête en bas et que vous êtes à la fin de votre grossesse, vous pouvez travailler sur des postures spécifiques qui ouvrent les hanches (comme les squats) qui permettent au bébé de s’aventurer plus bas vers le pelvis. C’est très utile car c’est la « pression » de la tête du bébé qui aide à ramollir le col de l’uterus et prépare le corps de la future maman au travail.

5. Apprendre à se reposer plus efficacement

Ce que j’adore faire pendant mes cours de yoga prénatal est d’alterner des postures assez physiques avec des postures de repos comme la posture de l’enfant. Pas seulement parce que cela éclaire la façon dont nous devrions équilibrer activités et repos dans nos vies pour être en pleine santé. Mais parce que c’est aussi à l’image de ce que les futures mamans vivront pendant leur accouchement : une alternance de contractions intenses et de calme.
En apprenant à ce relaxer pleinement entre chaque contraction, on peut faire face aux douleurs de l’accouchement beaucoup mieux. Moins tendu, le corps se laissera plus facilement aller dans l’ouverture, et la naissance peut avoir lieu plus rapidement et sereinement.

6. Faire confiance à son corps et au processus naturel de la naissance

Le yoga prénatal se concentre sur l’anatomie de la femme et fait voir très clairement à quel point nos corps sont prévus pour pouvoir vivre l’événement de la grossesse et de la naissance. De la forme de nos os jusqu’à la sécrétion d’hormones qui nous assouplissent, tout est prévu en nous pour « fabriquer » et donner vie à nos bébés. Cela m’a donné un surcroit d’amour et de respect pour mon corps, et cela m’a fait aussi réaliser que même lorsque je n’ai aucune conscience de ce qu’il se passe, mon corps sait exactement ce qu’il doit faire. Plus je connais mon corps à travers le yoga, plus je lui fais confiance. Et plus je lui fais confiance, moins je me fais de souci et moins j’essaye de contrôler. Et cela est précieux pour le moment de la naissance.

7. Faire partie d’un groupe soutenant

Les cours de yoga prénatal ne sont pas le seul lieu ou des futures mamans peuvent se rencontrer. En revanche, c’est une place idéale pour se lier d’amitié avec des futures mamans qui partagent la même envie de santé et d’harmonie. J’adore voir les mamans de mes cours de yoga prénatal se lier d’une amitié qui continue même après la naissance de leur bébé. Je constate aussi comme cela est précieux pour elles de pouvoir comparer entre elles ce qu’elles vivent pendant leur grossesse. Egalement, c’est aussi réconfortant de pouvoir voir des mamans qui sont un peu plus enceintes, pour pouvoir VOIR concrètement ce qui nous attend.
Savoir que vous n’êtes pas seule est très réconfortant, et parfois, cela fait toute la différence.

 

Si vous habitez à Nancy et que cet article vous a donné envie d’essayer le yoga prénatal, venez essayer mes cours !

Les cours de yoga pour futures mamans ont lieu dans la salle de yoga du 30 rue Christian Pfister à Nancy :
Le samedi de 11h à 12h15
Le prix est de 15 € par cours.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter sur mon portable au 0681058465 ou par mail adelassus{a}gmail.com

A bientôt 🙂

Alexandra de Lassus Saint-Geniès

Professeur de yoga

Formée en France, en Inde et aux Etats-Unis, je suis professeur de kundalini yoga, yoga du rire, yoga prénatal et yoga maman-bébé. J’aime partager ma passion et rendre le yoga accessible au plus grand nombre. Je donne des cours à Nancy et en ligne sur ma chaîne Youtube. N’hésitez pas à me contacter !